CENTRE MAROCAIN DES ETUDES STRATEGIQUES

Get Adobe Flash player

Rechercher

Flash infos

Les menaces pesant sur le Maghreb commencent au Mali

Les menaces pesant sur le Maghreb commencent au Mali.

la crise du Sahel: Le Maroc est un acteur incontournable.

CRISE DU SAHEL: LE MAROC, ACTEUR INCONTOURNABLE
MOHAMED BENHAMMOU, PRÉSIDENT DU CENTRE MAROCAIN D’ETUDES STRATÉGIQUES

Visiteurs:

Total454934

Conférence de Tanger, 28-29 juin 2010

 

 APPEL DE TANGER

Réunis à Tanger, les 28 et 29 juin 2010, les participants à la Conférence internationale de la Fédération Africaine des Etudes Stratégiques organisée sous le thème «  Les défis sécuritaires transnationaux dans la grande région du Sahel, d’Afrique du Nord et de l’Ouest, ont constaté que :

·La région du  Sahel et de l’Afrique de l’Ouest est actuellement considérée comme la région la plus instable du Continent, et  connaît depuis plus d’une décennie, une dynamique conflictuelle.

·Qu’aux menaces d’instabilité existant déjà dans la région, viennent se greffer de nouvelles formes de violence comme les actes de piraterie, le terrorisme ou la criminalité liée au trafic de drogues, qui fragilisent davantage le Sahel Ouest -Africain.

·Ces facteurs d’insécurité sont autant de ferments de déstabilisation préjudiciables aux Etats de droit et à leur développement économique et démocratique.  

Demeurent persuadés de :

·De la nécessite d’apporter, face à la combinaison de ces différentes sources de menaces dans l’espace sahélo-ouest africain et l’impératif de contenir ces spirales conflictuelles,  des  réponses appropriées à la hauteur de l’ampleur des menaces par les pays concernés, menacés et les regroupements régionaux pour la prévention et la préservation de la stabilité de la Grande région du Sahel, d’Afrique du Nord et de l’Ouest. 

·De l’opportunité d’ébaucher des pistes de réflexion pour un processus de sortie de crise intégrant non seulement les défis existant dans l’arc sahélien mais aussi les menaces en provenance de l’océan pour des mécanismes effectifs de lutte contre cette criminalité transrégionale.

Appellent à:

·Faciliter le transfert de savoir-faire, l'échange et la formation en ce qui concerne la lutte contre le trafic de drogues ainsi qu’en matière de lutte contre la migration clandestine, le trafic d’armes, la piraterie, le terrorisme et la contrebande.

·Encourager l’échange d’informations et de renseignements techniques entre les pays de la grande région d’Afrique du Nord, du Sahel et d’Afrique de l’Ouest.

·Assister les pays africains riverains de l’Atlantique à renforcer leurs institutions afin de pouvoir assurer le contrôle de leurs côtes et de leur espace aérien notamment à travers la formation des forces de police spéciales pour enquêter sur le crime organisé et le trafic de drogue (assistance technique, matérielle et/ou financière.

·Mettre à profit les cadres  institutionnels existants tels que la CEDEAO et la CEN SAD pour une réflexion commune favorisant une approche collective pour la gestion des menaces transnationales et transrégionales à la sécurité.

·Créer une structure de recherche et de réflexion, basée à Tanger,  dédiée à assurer un rôle de veille et appelée à formuler des propositions et recommandations aux institutions régionales et internationales.

Remercient la Fédération Africaine des Etudes Stratégiques pour l’organisation de cette Conférence, souhaitent qu’elle continue à œuvrer pour la concrétisation des objectifs de cette initiative et demandent que cet appel soit communiqué au  Secrétariat des Nations Unies, aux organisations régionales et internationales.