CENTRE MAROCAIN DES ETUDES STRATEGIQUES

Get Adobe Flash player

Rechercher

Flash infos

Les panels de AfricaSec 2018

Visualisez le détail des panels (Compositions, Photos et Points clés des interventions).

Rapport, recommandations et remerciements AfricaSec 2018

 

 

Consultez les résultats, le rapport général, les recommandations et les motions des remerciements.

Revue de presse sur AfricaSec 2018

 

 

Consultez les liens de la presse assurant la couverture de l'événement AfricaSec édition 2018.

 

Visiteurs:

Total748738

Conférence de Amsterdam

Sous le thème : " le nouveau terreau du Djihadism".

Le Centre Marocain des études Stratégiques a organisé les 27 et 28 Mai 2013 à Amsterdam, aux travaux de la première édition de la Conférence Internationale "Tanger-Amsterdam Dialogue".

Recommandations de la Conférence Internationale organisée par le Centre Marocain des Études Stratégiques qui s’est tenue à Amsterdam les 27 et 28 mai 2013 sous le thème : "L’Europe : le nouveau terreau du Djihadism"

  1. Le rejet du concept de ”Choc des civilisations”, considérant que le Djihadisme est une menace tant pour l’Occident que pour le monde arabo-musulman. Il faut promouvoir et développer les valeurs communes de tolérance, de cohabitation et de modération.

  2. Promouvoir le règlement politique et pacifique des crises et conflits, en favorisant les solutions des médiations, dans le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États.

  3. La démocratie, l’État de droit et la bonne gouvernance représentent la réponse principale à la violence illégitime des djihadistes.

  4. L’option sécuritaire est nécessaire, mais n’est pas la seule, ni une fin en soi. Elle doit être accompagnée d’une stratégie globale incluant le développement économique, social, politique et humain.

  5. Promouvoir la coopération internationale sur les questions de paix et de sécurité

  6. Lutter contre les réseaux de recrutement et de financement du Djihadisme.

  7. Le respect des religions et croyances et la promotion de l’éducation civique et démocratique pour contrer toutes les formes et types de radicalismes

  8. Ne pas stigmatiser une religion ou une communauté en la rendant responsable d’agissements ou d’actes individuels ou émanant de petits groupes.

  9. Élaborer des politiques et programmes de "dé-radicalisation" en associant les religieux, les communautés, les institutions socio-éducatives, la société civile...

    10. Le rejet de toutes les actions qui diffusent sentiment de l’islamophobie.